Paypal pour le paiement sécurisé

Vous avez un catalogue de produits à vendre, le stock nécessaire et vous avez fait développer votre boutique Web sous osCommerce. Maintenant que vous avez installé votre boutique sur votre hébergement, vous voulez proposer le paiement par carte bancaire à vos clients.

Vous avez sans doute déjà entendu parler de Paypal, qui propose une solution de paiement électronique sans être obligé d’obtenir un contrad VAD auprès de votre banque …

Paypal est une solution simple pour démarrer une activité de vente avec paiement sécurisé par carte bancaire sur Internet mais ce n’est pas -et de loin- un outil professionnel pour commerçants établis. En effet, Paypal ne déroge pas à la régle du « tout automatique » et ne dispose -par exemple- d’aucun service compétent pour la résolution de litiges.

Paypal et la Comptabilité

Pour un professionnel français, commerçant inscrit eu Registre des Commerces, la gestion d’un compte Paypal est un véritable casse-tête comptable. En effet, Paypal retient une commission sur chaque transaction effectuée sur votre compte vendeur mais ne fournit aucune facture pour les prestations fournies. Le commerçant qui utilise cette solution doit donc se reporter aux relevés de compte Paypal comme s’il s’agissait d’un compte bancaire de la classe 512 et considérer les frais Paypal comme des commissions sur opérations bancaires.

Cela signifie qu’au-lieu de saisir une seule facture mensuelle de prestations, il faudra saisir chaque opération individuellement dans votre comptabilité ou exporter les données de votre compte Paypal pour les intégrer à votre logiciel comptable au format CSV. Par ailleurs, il n’est fait mention d’aucune TVA sur les frais Paypal et vous ne pourrez obtenir aucun document officiel faisant état des commissions prélevées sur votre compte, permettant la justification comptable de ces opérations.

Une solution, adoptée par certains membres d’Ebay (voir le post Comptabiliser les frais Paypal sur le forum Ebay), consiste à imputer les frais Paypal en comptabilité comme des commissions sur paiement par carte bancaire (compte 627100 frais sur titres – ou plutôt 627800 autres frais et commissions sur prestations de services) et les mouvements dans un journal Paypal créé à cet effet (compte 517000).

La protéction des acheteurs

Concernant la protéction des acheteurs et -en moindre mesure- des vendeurs, les procédures automatiques de plaintes et de résolution de litiges mises en place par Paypal sont purement et simplement rebutantes, pour le néophyte comme pour un initié. A croire que c’est fait exprès …

Il veut mieux être prévenu : Paypal ne fournit aucune information par téléphone. Il semble même que son service de litiges ne soit pas situé en France. En cas de litige, vous n’aurez donc que des réponses approximatives d’un interlocuteur qui ne maîtrise pas la législation française et qui n’y comprend pas grand chose.

Par exemple, si un acheteur se plaint de ne pas avoir reçu la marchandise que vous lui avez vendue et que cette marchandise à été payée par Paypal, vous devrez produire un justificatif de livraison. Mais attention, ce justificatif doit obligatoirement porter la mention d’un numéro de suivi consultable en ligne (type Colissimo Suivi, lettre Suivie ou Distingo Suivi), ce qui signifie qu’un recommandé avec ou sans avis de récéption ne sera pas valable pour les « experts » Paypal. Donc, ce qui est considéré comme une preuve de dépot et de réception par la législation française ne l’est pas pour Paypal …

Ce sujet à été discuté dans le Forum-Marketing à l’occasion de plusieurs posts :

Même si ce genre de mésaventure reste assez rare, mieux vaut prendre toutes les précautions d’usage lorsqu’on veut faire du commerce sur Internet avec Paypal :

  • toujours envoyer vos marchandises avec un système de suivi, quitte à en faire supporter le coût par l’acheteur
  • se méfier des acheteurs dont l’adresse de livraison est différente de l’adresse du compte Paypal
  • conserver tous les documents relatifs à chaque vente pour éviter d’éventuelles plaintes à retardement

Conclusion

Vous êtes prévenu, Paypal est une bonne solution pour gérer le paiement par carte bancaire au démarrage d’une activité, le temps d’être suffisament crédible pour passer à une solution professionelle. Eventuellement, ce système peut être utilisé pour tester le marché, avant de passer à la vitesse supérieure.

Si vous êtes déjà établi et que vos prévisions tablent sur un chiffre d’affaires de plus de 1000 Euros mensuels, adressez-vous plutôt à votre banquier ou à un prestataire de TPE virtuel.

Tags: , , , , , ,

Laisser un commentaire

*

domiciliation commerciale - gérant salarié - e-book à télécharger - capital risque - rachat de crédit
gagner un revenu - Infopreneur - certificat de non-gage - activités lucratives